ALGANE Informatique

Accueil du site > 2. ALGANE Télématique > 201. Présentation

201. Présentation

dimanche 2 janvier 2005


Le multimédia et les autoroutes de l’information

- Même si les autoroutes de l’information dont on entend tant parler ne sont aujourd’hui qu’un concept dont on ne connait encore que très peu de choses, il convient de s’intéresser dès maintenant aux médias qui constituent les autoroutes actuelles.

- Des moyens de communication tel que Minitel ou Internet ne disparaîtront probablement pas, simplement, ils évolueront avec la technologie.

- Il est important d’être présent aujourd’hui pour progresser avec le marché, qui doit connaître un nouvel essor en France dès 2001 avec la déréglementation des télécommunications.

Minitel & Internet/intranet

- Minitel

  • Minitel (vidéotexte) est une solution de communication très développée en France depuis plus de dix ans, que France Télécom a la volonté de continuer à exploiter et à développer technologiquement.
  • Points forts : l’importance du parc, le faible coût de l’équipement avec le principe de la location mensualisée.Inconvénient : Lenteur, manque de convivialité et de capacité graphique, et produit franco-français.
  • Toutefois, ce media génère chaque année un chiffre d’affaire supérieur à 9 milliards de francs, et plusieurs développements sont testés par France Télecom (Télétel vitesse rapide et Télétel Numeris).

- Internet

  • Réseau mondial, fédérateur de réseaux de communication, qui a vu le jour aux Etats-Unis et qui se développe à grande vitesse en Europe depuis deux ans (un peu plus lentement en France qu’en Allemagne et en Grande Bretagne). Internet a fêté ses 25 ans en 1994, mais son évolution est restée très lente jusqu’aux années 90 et à l’apparition du World Wide Web (WWW ou W3).
  • Le réseau offre aux utilisateurs la possibilité d’échanger des informations de toutes sortes en direct, quel que soit l’éloignement géographique. Son utilisation requiert un terminal de type PC, et un modem raccordé au réseau de télécommunication téléphonique. Le parc de PC étant très important aux Etats-Unis, on comprend l’essor de ce média outre Atlantique.
    • Points forts :
    • Couverture mondiale
    • Coûts d’accès et utilisation faibles
    • Opportunités et développement très forts.
    • Accélération des flux d’informations.
    • Mine inépuisable de documentations techniques et commerciales.
    • Payer localement et communiquer mondialement.
    • Opportunité de profiter desdernières évolutions technologiques en matière de vitesse d’échange d’informations (câble et satellite).

Perspectives du marché

- Chiffres à sensation : moins de 100 millions de dollars de chiffre d’affaires en 1994 ... plus de 2 milliards prévus en 1998. Avec plus de 300 % de croissance par an, l’économie mondiale n’avait probablement pas assisté à une telle effervescence depuis l’avènement du microprocesseur.

- Et pourtant, à en croire les spécialistes, Internet n’en est qu’à ses débuts. Prometteurs ! Chaque jour, ce sont en effet plusieurs centaines de nouveaux serveurs qui se créent, (on estime leur nombre à plus de quatre millions), pour publier au niveau mondial les informations techniques et commerciales des entreprises.

- Et la messagerie inter/intra-entreprises, la conquête de nouveaux marchés, l’échange de savoir-faire, la recherche de compétences et de technologies ; le commerce éléctronique, sont autant de nouvelles perspectives qui s’offrent aux entreprises.

- Autre chiffre significatif, celui du marché de l’Intranet qui devrait passer de 476 millions de dollars aujourd’hui à plus de 7,8 milliards de dollars en 1998 (source Zona Research).

- Obsession commune à tous : transmettre mieux, plus vite, et au plus grand nombre. A n’en pas douter, les technologies de diffusion sont bien les nouvelles terres de conquête.

- Toutes ces activités de publication électronique passent bien sûr par la création et la diffusion de messages sous forme numérique. Que ce soient des pages Internet (en mode caractère) ou des pages WEB (en mode graphique), des millions de pages devront être produites au cours de ces prochaines années pour répondre aux bespoins des entreprises. Selon le Cabinet IDC, sur les quelques 22,5 millions de francs du marché des services Internet en France, en 1995, 26% ont été représentés par la création de pages.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette